Ecologie

Une étude prouve que le plastique n’aide pas à réduire le gaspillage alimentaire

plastique et gaspillage alimentaire

Le plastique est le matériau de packaging le plus utilisé en Europe avec 37% des aliments en vente emballés dedans. Ceci dit, il n’aide pas à réduire le gaspillage alimentaire, même si les industriels prétendent le contraire.

 

Corrélation entre plastique et gaspillage alimentaire?

Une nouvelle étude de Friends of Earth Europe et Zero Waste Europe annonce que l’utilisation d’emballages plastiques par personne a augmenté en même temps que le gaspillage alimentaire depuis les années 50. On utilise aujourd’hui 30kg de plastique et on gaspille 173kg de nourriture par personne et par an en Europe.

Ce que montre cette étude, c’est qu’entre 2004 et 2014, on a vu l’utilisation d’emballages plastiques augmenter de 40 à 50% et le gaspillage alimentaire doubler. Ce dont on peut douter c’est de l’argument qui dit que nous avons besoin du plastique pour réduire le gaspillage alimentaire, avancé par les industriels.

Trop souvent, l’industrie utilise l’emballage plastique pour vendre de la nourriture et pour nous encourager à acheter plus que ce dont on a besoin. Le format de l’emballage plastique emmène souvent au gaspillage alimentaire.

On peut prendre l’exemple des détaillants qui coupent les haricots autant qu’ils le peuvent pour en faire entrer le plus possible dans l’emballage en plastique : ce qu’ils font, c’est gaspiller plus de nourriture que la normale donc dans ce cas, le plastique est la cause du gaspillage alimentaire et non ce qui aide à sa réduction.

Le rapport de l’étude souligne les effets néfastes du plastique sur l’environnement qui sont souvent mal estimés dans les politiques sur les emballages alimentaires. L’industrie de l’emballage et la Commission Européenne ne prennent pas de décisions en commun quand il s’agit d’emballages alimentaires. Leur méthodologie, qui ignore souvent les impacts des déchets plastiques, donne en résultat des emballages alimentaires complexes qui sont impossibles à réutiliser ou à recycler.

embalages pas zero dechet

Les magasins zéro déchet ou la vente en vrac.

De plus en plus de magasins se mettent donc au vrac, à l’instar de Planet Organic, à Londres, qui offre une section appelée Unpackaged (Sans Emballage) où les gens peuvent remplir leurs propres contenants. Le fondateur dit que de plus en plus de gens abandonnent le plastique.

Leur premier magasin zéro déchet a été ouvert en 2006 et la mode de l’achat dans emballage s’est accentuée, mais les grosses campagnes sur le plastique dans les Océans ne sont apparues qu’il y a quelques mois et le magasin a connu une croissance de 40% sur les ventes depuis Noël, ce qui signifie que le public a vraiment adhéré.

En plus des bénéfices évidents pour l’environnement, le grand avantage des courses sans emballage est qu’on a un prix en vrac plus avantageux et qu’en plus on peut acheter la quantité dont on a besoin.

Mais certains lobbies du plastique ne l’entendent pas de cette oreille. Selon eux, le plastique rend la nourriture plus fraîche, c’est plus hygiénique et meilleur pour la santé. Cette étude pose donc un gros problème à ces lobbies qui promettent de regarder le rapport en détail et de voir quelles leçons ils peuvent en tirer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *