Ecologie

Cuisiner zéro déchet

Attention : Cette liste n’est pas exhaustive et ce ne sont que des idées à la volée. Il y a des centaines d’autres astuces pour faire de la cuisine zéro déchet. Elle en parle très bien d’ailleurs (pour les anglophones) Après, à chacun d’adapter comme il veut/peut. L’idée c’est d’éviter de jeter à la poubelle des choses qui peuvent encore servir.

Cuisine zéro déchet ça sonne un peu bizarre et un peu moderne mais en réalité on le fait depuis la nuit des temps. C’est l’économie circulaire appliquée à la cuisine, dans laquelle les restes d’un plat ou les aliments peu présentables ou excessivement mûrs sont utilisés comme base ou pour complémenter d’autres plats. Voici quelques idées.

Pains, biscuits et céréales

Un grand classique de la cuisine est le pain rassis. On peut l’utiliser dans de nombreux plats comme le pain perdu, le pouding au pain, les soupes à l’ail ou à l’oignon, le salmorejo (purée de tomates et de pain), les migas (recette espagnole). Il suffit de le conserver une nuit couvert d’un torchon humide (pour les migas) et le faire tremper dans du liquide. Dans d’autres recettes on peut l’utiliser tel quel. On peut même le broyer pour l’utiliser pour faire du poulet ou du poisson pané (ou sur nos belles tomates à la provençale)

pain cereales

Pour les biscuits qui deviennent trop durs ou qui se cassent en mille morceaux ou les céréales oubliées au fond des paquets, il y a aussi une nouvelle vie. Il suffit de les écraser et de les mélanger à du beurre fondu pour obtenir une délicieuse base de cheesecake ou pour une tarte de mousse au chocolat.

Qui n’a jamais eu des tortillas de blé et s’est retrouvé avec des disques de granit au moment de vouloir les réutiliser? La solution est facile. On peut en profiter pour préparer de délicieuses mini-pizzas ou les mettre au four pour s’en servir comme base pour des canapés et autres tapas. On peut aussi en faire des chips à tremper dans du guacamole ou de la salsa.

 

Os, arêtes et pelures

aretes poisson

Les têtes, les écailles et les coquilles de poissons et fruits de mer sont la base fondamentale de soupes marinières et de fumets pour le riz ou d’autres sauces. On peut aussi utiliser les os, les carcasses de poulet et les pièces difficiles à cuisiner comme la queue de cochon ou les pattes de poulet pour faire le bouillon de soupes et des ragoûts délicieux. En plus, après avoir fait le bouillon, on peut récupérer les bouts de viande pour faire des sortes de nuggets et dans le cas des poissons sortir la viande de la tête (il parait que le meilleur est dans la joue) et l’ajouter dans sa soupe ou son riz.

Les restes de légumes comme les pelures permettent également de faire de très bons bouillons de légumes. Même les peaux d’oignons ! Le mieux dans tout ça c’est que l’on peut congeler les bouillons et s’en servir ensuite pour les sauces, bouillons, ragoûts, soupes et riz beaucoup plus rapidement.

 

Les fameuses croquetas

Il n’y a rien de mieux pour profiter des restes que les croquetas. C’est comme des sortes de nuggets, vous m’aidez à trouver le mot en français? On peut tout mettre dedans, des restes d’un ragoût de viande ou des champignons qui restent perdus dans le frigo, tout comme le poulet rôti qui reste du repas du dimanche.

 

Légumes très mûrs ou moches

Beaucoup des plats que nous connaissons peuvent être faits avec des légumes moches ou très mûrs. Celui qui me vient en tête tout de suite c’est le gazpacho mais on peut aussi penser à toutes sortes de crèmes et autres purées de légumes mais aussi des quiches ou des sauces. Mais il y a aussi des options plus internationales comme la shakssuka (plat typique Israëlien), le baba gabush ou le mutabbal (purée d’aubergines typique de la cuisine Méditerranéenne), le carrot cake, le pumpkin pie, etc…

On peut également profiter de parties que l’on jette normalement comme l’arête des blettes qui peuvent être très bonnes en beignets avec du jambon et du fromage.

 

Peaux du tubercules et peaux de fruits

pommes de terre

Si on lave bien ses tubercules et qu’on les pèle en faisant attention, on peut frire les peaux pour faire des chips de légumes. Comme dit plus haut, on peut aussi s’en servir pour faire des bouillons. Les peaux de fruits comme les citrons peuvent donner du goût à l’eau et aux infusions et on peut en prendre le zest pour en faire de délicieux biscuits.

 

Fruits trop mûrs ou abîmés

Les tartes sont nos meilleures alliées au moment de profiter des fruits. Plus les fruits sont mûrs, plus ils sont sucrés et on devra donc ajouter moins de sucre à nos gâteaux. On peut faire des tartes aux pommes et cannelle, des tartes tatin avec des pêches, des poires ou des fraises… On peut aussi se mettre à la composition de compotes, confitures, sirops ou liqueurs. Pour tirer profit d’olives qui auraient été oubliées à l’apéritif, il y a toujours la tapenade.

 

Restes divers de ragoûts de viande, poissons ou légumes

ragouts

Il y a plusieurs façons de proifiter de ces petits restes qui sont éparpillés un peu partout dans le frigo sous forme de tours de tup’, il faut juste un peu d’imagination. Un exemple pourrait être la ropa vieja (un ragoût de restes de viandes cubain), des salades de pâtes ou de riz, des haricots, des empanadas, des quiches, un riz cantonnais revisité ou des beignets divers et variés (notamment avec le poisson). S’il vous reste des pois-chiches dans la zone, vous pouvez en profiter pour faire des falafels ou un houmous.

 

Fruits secs et deshydratés

fruits secs

C’est très souvent (et très souvent après l’apéro) que tu te retrouves avec des sachets de fruits secs et deshydratés? Avec ça, on peut préparer des sauces pour accompagner des viandes, les inclure dans des salades ou faire du muesli ou des barres de céréales en ajoutant un peu de miel.

 

Le bananes

De tous les fruits mûrs, la star est la banane. “L’imagination c’est le pouvoir” est un dicton parfait pour quand ce fruit est noir et tout mou. De toutes les possibilités, la reine est le “banana bread” ou pain à la banane. On doit avouer que le banana bread est suivi de près par la glace à la banane et les tortillas à la banane (super faciles, il ne faut que des bananes et des oeufs). Si vous êtes plus salé, les “bananes pesées”, comme on les appelle dans les îles, sont un must.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *